bandeau-mag

N° 212#2 - SEMAINE DU 8 AU 14 OCTOBRE 2020

itineraires graphiques Lorient
Itinéraires Graphiques du Pays de Lorient #6

Pour leur 6e édition, les Itinéraires Graphiques du Pays de Lorient reviennent sur le devant de la scène graphique contemporaine. Dix ans après, Effi Mild & Laurent Zorzin, de la galerie parisienne Arts Factory, signent de nouveau la direction artistique de cette édition anniversaire qui accueille huit expositions d'artistes confirmés ou émergents, au carrefour du dessin, de la bande dessinée, de l'illustration et du graphisme : Simon Roussin, Rebecka Tollens, Hugues Micol, Marie Saarbach, Jean Lecointre, Marie-Pierre Brunel, sans oublier les expositions collectives des Éditions 476 et Undergraphisme.

Expositions, visites commentées, conférences, ateliers, projections, une programmation 2020 placée sous le signe de l’aventure et de la découverte.

> Du 10 octobre au 13 décembre. www.itinerairesgraphiques.com

Dans ce numéro, on parle de quoi ?

  • Les brèves de la semaine
  • Vanish. Quand le théâtre raconte une grande traversée
  • The French dispatch, le nouveau Wes Anderson
  • Love & mercy : les Beach boys au ciné et à Guidel, "terre" de surf
  • On a vu Série Noire, du théâtre sur le port de Lorient
  • Julien Cottereau. Entre mime et clown
  • Queen Blood, à la découverte du collectif FAIR(E)
  • Nathan longtemps, le nouveau spectacle d'Olivier Letellier
  • Les places à gagner
  • Nouveau : Le point de vue des lecteurs. Jeanne a vu Baro d'ével à Lorient
amarrer a l ombre

Les brèves

On vous rappelle, jusqu'au 11 octobre, la tenue du festival "Les aventuriers de la mer", à Lorient, avec des films, des rencontres, des spectacles, à découvrir dans leur programme ICI.

Vannes Photos Festival, à Vannes, aura quant-à-lui lieu du 9 octobre au 1er novembre avec comme toujours un chouette programme (dont une expo Martin Parr !), à retrouver ICI

La semaine de l'architecture, pour aller plus loin dans la connaissance de l'architecture de la ville, via une série de conférences et de visites. Toujours passionnant, et vraiment pour tous. Du 12 au 18 octobre, Lorient

On fait quoi cette semaine ?

vanish
Photo ©Hervé Cherblanc
vanish
le tour du monde à la voile
Il a beaucoup joué pour Vincent Macaigne* – qui a laissé des souvenirs impérissables, pleins de fureur et de démesure en tant que metteur en scène, avant de se consacrer beaucoup beaucoup, depuis 2018, à la carrière d’acteur de cinéma. Tout ça pour situer Rodolphe Poulain, comédien truculent, dont l’univers personnel est venu percuter celui de Lucie Berelowitsch, metteure en scène et directrice du Centre Dramatique National de Vire. Poulain navigue, a un bateau dans le port de Lorient, dans lequel il a embarqué toute l’équipe du spectacle, dont l’autrice finistérienne Marie Dilasser. De ces expériences, souvenirs, références aux grands voyages maritimes, modernes ou mythologiques, Dilasser a fait un texte de théâtre dialogué – l’histoire d’une homme qui part faire une traversée en bateau, et celle de ses proches restés à terre - qu’elle a placé dans la bouche des comédiens, troublés de s’y retrouver, à la fois si fidèlement et si transformés, par la grâce de son écriture poétique, calquée sur le rythme de la mer… Côté scéno, voici ce qu’en dit Lucie, jointe sur 06 : « On a cherché à représenter la mer sans clichés : un espace mouvant, où le corps contraint est à l’affût, où l’on peut prendre de la hauteur, un terrain de jeu où on peut avoir la sensation d’être dans son corps comme sur un bateau »

> Théâtre de Lorient, du 8 au 10 octobre
the French dispatch
* Pour le plaisir de le mentionner, Vincent Macaigne (cité plus haut) fait partie du casting - absolument délirant - du nouveau Wes Anderson, « The French Dispatch », dont la sortie était prévue le 16 octobre, et qui est reporté à-on-ne-sait-pas-quand. Plaisir de mentionner au générique Bill Murray, Tilda Swinton, Owen Wilson, Frances McDormand, Adrien Brody, Benicio Del Toro, Anjelica Houston, Elisabeth Moss, Edward Norton, Christopher Waltz, Rupert Friend, Willem Dafoe, et, et, et, plein d’acteurs français : Mathieu Amalric, Léa Seydoux, Cécile de France, Hippolyte Girardot, Vincent Lacoste, Guillaume Galienne. Plaisir aussi de vous montrer son affiche, encore une fois emballante, entre hommage au décor de « Mon oncle », couverture de la version poche de « La vie mode d’emploi » de Perec, et les albums vintage de Tintin ou Babar.
achille-grimaud
"Dans un décor moitié saloon, moitié poussière, s’amoncellent de vieilles malles remplies de souvenirs des aïeux. Des traces d’un passé, celui des pionniers et de la conquête de l’ouest. Une période héroïque qui n’est, pour Steve Kermabon, qu’un mythe. Un grand-père en chef de clan, un oncle en joueur de cartes, en chercheur d’or ou de pétrole : les figures défilent et viennent nourrir le film de la vie de Steve. Une histoire inventée pour combler le manque d’un père resté sur le bord du chemin, pour déjouer le secret. Steve vit sa vie comme on joue aux cow-boys, se rêve en pionnier, le plus grand éleveur de pommes de l’ouest. Mais le temps est venu pour lui de sortir des histoires empruntées au cinéma et de régler ses comptes."
LOVE AND MERCY
love and mercy
surf, beach boys and cinéma
Un film de 2015 - aux critiques plutôt élogieuses à l'époque - qui retrace le parcours de Brian Wilson, le leader des Beach Boys, joué à deux périodes différentes de sa vie par deux acteurs qu'on aime beaucoup, Paul Dano et John Cusack.
Dans la droite ligne de l'esprit surf qui souffle sur L'Estran.
Voir la bande annonce ICI
> L'Estran, Guidel, dimanche 11 octobre
blond and blond and blond
" Tø, Glär et Mår sont des suédois comblés. Leur spectacle “Hømåj à la chønson française” a rencontré le succès aux six coins de l’Hexagone. Ils ont réalisé leur rêve : offrir au public de France et de Navarro d’entendre différemment le répertoire de la chanson populaire pour mieux la redécouvrir. Mais ils n’ont pas le temps de s’endormir sur leurs Krisprolls, les voilà déjà investis d’une nouvelle mission : animer la soirée de mariage de leur plus vieil ami, Magnus, avec une française, Gwendoline. Pas sûr cependant que Magnus ait fait le bon choix…
Car comme on dit en Suède : “La parure du rêne masque mal son odeur de fruük”."
serie noire
Photo ©Isabelle Nivet
série noire. un polar d'après simenon
un spectacle du théâtre de lorient au port de pêche
L'an dernier, on avait suivi cette aventure au port de pêche, créée par Eric Charron : une déambulation au coeur de la Perrière, à Lorient. Emmenés en musique sur les pas d'un couple d'amoureux, sachant que les histoires d'amour peuvent mal se finir, c'était le cas, et nous on assistait à l'enquête d'un juge en imper, posant son index sur sa bouche et des questions indiscrètes aux personnages. Au pied de la glacière, ce polar de Simenon, "La chambre bleue", transposé à Lorient, mettait en scène des mareyeurs, des dockers et des fileteuses aux noms bien de chez nous.

Charron revient pour trois représentations de ce spectacle qui joue dans chaque ville en s'adaptant à ses particularités, à Colmar dans un dépôt de bus, à Lyon dans une cité ouvrière, à Fécamp sur les quais du port, à Bordeaux dans la zone de fret de Bruges ou à Saint-Denis dans le plus grand marché d'Île de France. On avait revu Charron à la terrasse de La Cambuse, à Lorient, il nous avait expliqué le dispositif : "On retravaille l'écriture, on réécrit avec des anecdotes. On s'immerge dans les lieux, on change les noms, les métiers, les noms de rue. Ici, on aura quatre parcours différents, à quatre moments différents, du très tôt au crépuscule. On travaille avec les éléments du port, le matin à 6h avec les gens qui travaillent, jusqu'au soir. C'est comme des repérages cinématographiques : on est au plus proche du réel, comme dans un cinéma en plein air, mais c'est du théâtre. Moi je pense cadre, plan, bande originale. Je veux qu'on puisse se glisser dans une ambiance, un climat, et même des conditions météo..."
> Lorient, du 8 au 11 octobre
julien cotereau
julien cottereau. imagine-toi
entre clown et mime
Un parcours atypique pour ce clown passé par le Cirque du soleil, mais aussi entre les pattes de metteurs en scènes pointu.e.s comme Brigitte Jaques-Wajeman : Julien Cottereau a été Molière 2007 de la révélation masculine, il a tourné avec des noms du cinéma d'auteur français, Erick Zonca, Solveig Anspach, et dans le même temps va aussi jouer pour Bernard Murat au côtés de Johnny Hallyday et Audrey Dana. Quelqu'un donc qui bondit d'une esthétique et d'une tribu à une autre. On vous laisse aller voir son univers, où le mime et le bruitage (avec une grande technicité assez bluffante) tiennent une grande place, pour décider si vous accrochez ou pas. En effet, rien de plus personnel et épidermique dans le spectacle vivant que le clown : ici plus question de travail, d'intentions, de sens ou de discours. On aime ou on n'aime pas, point à la ligne : instinctif, émotionnel, intuitif, on sait dès les premières minutes d'un clown si on aura envie de passer le reste de la soirée avec lui ou pas.
> Quai 9, Lanester, dimanche 11 octobre
queen blood
queen blood
danse
On vous signale, pour les amateurs de danse et de nouveaux univers, la venue du collectif FAIR(E), nouvellement nommé à la tête du CCN de Rennes, à la place de Boris Charmatz. Un collectif de danseurs et chorégraphes venus des danses dites urbaines, dont on a hâte de voir le travail sous une forme - le collectif - plutôt rare dans le milieu de la danse.
> Théâtre de Lorient, les 13 et 14 octobre
Christophe Raynaud de Lage
Photo ©Christophe Raynaud de Lage
nathan longtemps
le nouveau letellier
On était la semaine dernière au Strapontin pour rencontrer Olivier Letellier et regarder un bout de répétition de son nouveau spectacle « Nathan longtemps ». Dans une scéno très graphique, symbolisant un plan, évoluent une comédienne, Maud Bouchat, et un circassien, Danielo Alvino. La parole et le corps s’associent donc pour raconter l’histoire de Nathan et de sa maman qui dormait trop… Une parole écrite par l’auteur Antonio Carmona, et reprise, remaniée aussi souvent qu’il le fallait pour ne pas être redondante avec la mise en scène, mais aussi comprise par les plus petits spectateurs. En effet, Letellier a passé le temps nécessaire à discuter avec les enfants d’une maternelle de Lanvénégen, nous donnant comme exemple le mot « kidnappeur », sans signification pour un tout petit, transformé dans sa bouche en « cambrioleur d’enfants ». Pour Letellier : « l’écriture textuelle pour les maternelles est rare, nous on voulait l’adapter de telle manière qu’un enfant qui n’a pas la maîtrise du langage verbal puisse suivre et avoir des émotions, et la présence du cirque est très importante pour ça. Antonio a réécrit des scènes, on a fait beaucoup d’allers-retours. Je ne voulais pas monter un texte, mais faire un spectacle, parce que pour moi, ce qui est important, c’est ce que le public va recevoir. C’est toujours le plateau et les spectateurs qui ont raison… »
> Au Strapontin, dimanche 11 octobre

LES PLACES A GAGNER

Pour gagner, faites votre choix dans cette liste, envoyez-nous un mail avec à : cestparla@sortiesdesecours.com et on tirera au sort les gagnants.


> Bertrand Belin
l'Archipel, Fouesnant
Jeudi 15 octobre à 20h30
(Chanson rock élégante et brumeuse).
Jouez avant mardi 13 octobre à midi.

> Grise Cornac
Le Dôme, Saint-Avé
Vendredi 16 octobre à 19h.
Ce qu'en dit le Chabada, à Angers (Grise Cornac est un groupe angevin) : "Les mots de Grise jouent donc encore une fois les funambules sur les cordes frappées, tirées, caressées, tordues, pincées par Cornac, créant ainsi une pop débridée à l’énergie punk et à la sensibilité folk, entre Beirut, Brigitte Fontaine et Cabadzi."
Jouez avant mercredi 14 octobre à midi.
AUTOMNE

vous avez vu et vous avez aimé

baro d Evel photo Jeanne le guyader
Jeanne a vu la compagnie Baro d'evel à Lorient, le 15 septembre, et elle avait envie de partager son plaisir avec nous - et avec vous, quand on le lui a proposé.

Voici ce qu'elle nous en dit :

"Bonjour,
Je retrouve ces photos et je te les partage Isabelle.
Ce point de vue au soleil couchant s'est invité dans cette performance follement inclassable et très classe. J'ai adoré les trois propositions qui se répondaient en nous chopant aux tripes avec douceur, poésie et humour. L'effet miroir de cette eau ocre nous oblige à aller encore sonder le profond de cette humanité baroque éveillée.
A bientôt
Jeanne Le Guyader"

> Si vous aussi vous avez envie de partager vos coups de coeur, de nous raconter pourquoi vous avez aimé un spectacle ou une expo, écrivez-nous : cestparla@sortiesdesecours.com

Vous aimez Sorties de secours ?

Partagez-le !

facebook instagram email