bandeau-mag

N° 217#3 - SEMAINE DU 18 AU 24 MARS 2021

Capture d’écran 2021-03-17 à 17.43.43

Balade chez les Culs Salés / Croquis sonore à Riantec

Ce mois-ci, on se balade en écougardant (regardoutant ?) un Croquis Sonore réalisé par Hey Louise et Radio JUNO. Le principe est simple, on croque dur et ça sonne doux…. Direction Riantec et la Petite Mer de Gâvres, pour parler de différence entre ajoncs et genêts, oiseaux migrateurs, jardins merveilleux et obstacles boueux.
Capture d’écran 2021-03-17 à 18.43.52

Les (bons) plans de Hey Louise

  • Balade 6,5 km A/R, accessible uniquement à pied sur certains tronçons.
  • Itinéraire : Départ du petit parking à l’angle de la rue de l’Etang et de la rue des Quatre vents, à Riantec. Prendre la direction sud-est vers le bourg de Riantec et l’île Kerner. Passer par le sentier qui longe la plage (ou directement sur le sable). Remonter sur la promenade à la fin de la plage, puis entrer dans Riantec par les petites rues (suivre panneau Sentier côtier). Passer devant l’église Sainte-Radegonde, puis sur le pont et tourner à droite rue de la Grève. Continuer jusqu’à la digue de l’île Kerner. Suivre la route qui mène sur l’île, jusqu’à la Maison de l’île Kerner. Revenir sur vos pas. Repasser la digue, tourner à droite, puis à gauche rue de la Concorde, pour passer par le bourg de Kerner. Prendre la rue de Kerner à gauche, puis revenir par le même chemin qu’à l’aller.
  • La carte IGN avec toutes les infos de carto, c’est celle-ci : Lorient-Ile de Groix 0720 ET
  • Pour savoir pourquoi on appelle les Riantecois, les « Culs-salés », jetez un œil à cet article génial sur les tribus de la Rive gauche lorientaise, en cliquant sur le bouton ci-dessous.
  • Pour en apprendre plus sur l’île Kerner, et ses multiples oiseaux migrateurs, rendez-vous dans la Maison de l’île Kerner, ancienne demeure d’ostréiculteur, devenue un petit musée dédié à la faune et la flore de Gâvres. (Le site est momentanément indisponible, vous y retournerez plus tard ?)
Vis_Insita_1-2

On a vu... Vis Insita

Parmi les créations en cours, il y avait à L’Estran, la semaine dernière, la reprise d’un projet, déjà montré mais en cours de finalisation, celui de Vis Insita, un solo de Nicolas Bazoge.

Nicolas Bazoge, c’est qui ?
Régisseur lumière et éclairagiste pendant douze ans, notamment au sein du CDDB, à Lorient, sous le mandat d’Eric Vigner, il a quitté le théâtre pour la recherche, avec un Master de création numérique à Rennes. Vis Insita est un projet autour de « la notion d’hybridation dans le spectacle vivant et les potentialités du geste à visée instrumentale ».

Le motion capture, c'est quoi ?
Nous avions rencontré Nicolas avant le premier confinement et il nous avait expliqué comment le motion capture (ou capture de mouvement, une technique permettant d’enregistrer, à l’aide de capteurs fixés sur le corps, les positions d’êtres vivants, dans l’idée de les exploiter de manière virtuelle) habituellement utilisé dans l’image (comme le personnage de Gollum, dans Le Seigneur des anneaux, par exemple) peut aussi générer des sons. Nicolas a donc développé un logiciel spécifique pour « convertir le mouvement en notes » à partir de ses propres gestes, ou ceux d’objets qu’il manipule : « L’enjeu était de trouver des mouvements qui aient un sens par rapport à ce qu’ils produisent, comme par exemple, un mouvement ascendant qui produit un son dans les aigus ».

Sur scène, au sein d’une structure en volume, le musicien va bouger, et déplacer des objets lumineux, un peu étranges, qui vont donc produire des effets sonores écrits – comme une partition musicale – ou aléatoires. Ensuite : « J’ai préprogrammé des effets dans l’ordinateur. Je suis parti de ma frustration de spectateur de musiques électroniques de ne voir que quelqu’un manipuler des potentiomètres – qui pourrait aussi bien appuyer sur un bouton et s’en aller - et je me suis demandé comment performer scéniquement ces musiques en live. Comment interpréter de la musique à l’heure de l’Electro ? »

Vis Insita, ça veut dire quoi ?
En latin, c’est « la force intérieure », et ça vient de Newton, l’idée étant de parler de « l’énergie cinétique, la force interne de la matière »

Et alors, ça donne quoi ?
Une scène plongée dans l’obscurité, au sein de laquelle se révèlent peu à peu une structure géométrique en volume, et un musicien muni aux bras couverts de capteurs. Le son apparait progressivement, la lumière se modifie, on comprend petit à petit que c’est le corps en mouvement qui fait varier les intensités sonores et lumineuses, crée la musique, nappes sombres et mouvantes qui vont et viennent comme une matière liquide, vagues ou nuées, et nous enveloppent. Les objets lumineux, étranges comme des créatures mutantes, viennent intriguer le regard et créer une ambiance SF troublante, humanisée par l’utilisation d’une – vraie – basse. Un pari gagné par rapport aux intentions de départ, dans Vis Insita, la musique électro devient visible, presque palpable, une musique dans laquelle on s’immerge totalement, pour entrer en relation avec elle de manière très physique. Un très beau projet à suivre dès la reprise des programmations en salle.
stage_trois_jours_atelier (16)

Des nouvelles de Violaine Fayolle

Suite à notre article sur l’exposition « Au pays des désailés » de Violaine Fayolle à la Médiathèque de Quimperlé jusqu’au 17 avril, quelques infos complémentaires...

  • Un atelier d’initiation de gravure sur lino aura lieu le samedi 27 mars, de 14h30 à 17h30. Atelier ouvert à partir de 10 ans, sur inscription, par famille (1 adulte et 1 enfant), sur inscription à la médiathèque.

  • Rencontre avec l'artiste samedi 3 avril, de 14h à 17h30.
xtejO1aRS66P72VXXn60JA-2203976c-4d11-4f8e-af11-218bbb65173c

Danser avec la forêt

Un stage a retenu notre attention, parce que oui, au fur à mesure que le temps passe, nous rencontrons de plus en plus de gens qui ne vont pas très bien, et cherchent des pistes. Voici ce que dit la compagnie Aluna de ce stage : "Parce qu'il est essentiel d'être avec la nature en ce moment et de se retrouver pour danser ensemble en prenant soin. Parce que la forêt est toujours là pour nous accueillir et qu’elle peut nous soutenir puissamment en ces temps si particuliers que nous traversons, nous proposons un temps d'équilibre et de ressourcement en plein cœur de la Forêt de Brocéliande

Samedi 20 et Dimanche 21 Mars, pour l'équinoxe de Printemps

"Juste se poser, être là, écouter, accueillir. Rendre visible à travers le mouvement ce qui nous traverse. Expérimenter et approcher la danse et le mouvement dans ses valeurs humaines et universelles, dans son lien profond à la nature. Développer de nouvelles ressources pour éveiller notre motivation profonde à trouver son chemin de danse, son imaginaire, son chemin de vie et se remettre en équilibre ...
Voir & Percevoir, Sentir & Ressentir, Imaginer & Créer au travers d'explorations somatiques, d’improvisations dansées , d'alternance de temps en studio et en forêt


INFORMATIONS PRATIQUES:
- Tarif : 130 €
- Hébergement dans un gite à Tréhorenteuc (environ 25€/ nuit ) Gestion Libre des repas
- Horaires : Samedi 20 Mars - 10h à Dimanche 21 Mars - 16h
Possibilité d'arriver dès le vendredi soir à partir de 18h
(convocation au stage fournie pour attestation de déplacement hors couvre-feu si besoin)
Stage emmené par Marie Motais
Danseuse, Chorégraphe Compagnie citoyenne Alluna , DE de danse contemporaine ; Praticienne certifiée en Life Art Process ( Anna Halprin & Tamalpa Institute/certifiée ISMETA:RSME,RSMT & RSDE) ) & co-fondatrice de TamalpaFrance ; SomatoPsychopédagogue -Danis Bois; Sophrologue – courant Caceydo; Enseignante certifiée 5 Rythmes-Gabrielle Roth; Praticienne "Soul Guidance & Sacred Mentoring"& « Kuan Yin Transmission » AlanaFairchild ; Praticienne "Women's Mysteries- Shamanic WomanCraft "Jane Hardwicke Collings
DEMAIN
Print
Un panier culturel est un moyen d’accès à la culture inspiré du modèle des AMAP. Dans ces paniers, pas de légumes, mais au moins cinq objets artistiques (musique, dessin, littérature, photographie, jeu… ) et une proposition de spectacle vivant. Les artistes professionnels qui composent le Panier Culturel de la Rade vivent et travaillent dans l’une des quatre communes partenaires: Riantec, Gâvres, Locmiquélic et Port-Louis.

Les paniers sont proposés à la prévente pendant un mois sans que le contenu ne soit révélé. Celui-ci est gardé secret jusqu’à la remise des paniers (une quinzaine de jours après la fin de la prévente).

> Les artistes, eux, ont jusqu'au 19 mars pour proposer leur projet au Panier.
5db8476e-phpwz38yc_png

Culturebox, une chaîne éphémère

On n'a pas encore eu le temps d'aller y fouiner, donc on ne sait pas ce que ça vaut, mais sur le papier le projet est séduisant. France Télévisions a lancé au début du mois de février une chaîne éphémère, Culturebox, dédiée à tous les arts, accessible gratuitement sur le canal 19 de la TNT et sur la plateforme france.tv.

Leur ambition, dans le contexte de fermeture des lieux culturels, est de "donner la meilleure exposition possible à tous les arts et pour permettre aux artistes de garder le lien avec leur public. La chaîne disparaîtra avec leur réouverture."

Le programme
  • Matin : documentaires.
  • Après-midi : rediffusion de programmes culturels phare de France Télévisions.
  • Début de soirée : un magazine d'actualité culturelle Culturebox l'émission, avec chaque soir cinq invités du monde de la culture (entretiens, portraits, performances artistiques, découvertes en région et en Outre-mer...).
  • Soirée : spectacles, visites d'exposition, concerts, captations exclusives, inédits issus du catalogue du groupe public.
  • Une thématique par jour : lundi théâtre / mardi classique, opéra, ballet / mercredi musique / jeudi spectacle urbain / vendredi humour / samedi grands concerts / dimanche musées.