bandeau-mag

N° 209#3 - SEMAINE DU 16 AU 22 JUILLET 2020

Dans ce numéro, on parle de quoi ?

  • Les nouvelles expos de la semaine
  • L'expo "Oxydes", d'Yves Grouazel
  • Les spectacles de la semaine
  • Le deuxième rendez-vous de Micro Théâtro
  • Les stages de la semaine
  • En ligne : La deuxième semaine du festival d'Avignon
  • En ligne : "Les caractères" de Lison Daniel

Les expositions de la semaine

Capture d’écran 2020-07-15 à 18.18.40
yves grouazel
oxydes
On n'a pas tout de suite compris son travail, à Yves Grouazel, et il nous a fallu du temps pour accepter à la fois de ne pas aimer son traitement de matière - pourtant sans faux pas, technique, efficace, mais voila c'est comme ça, nous on aime les coups de pinceaux et la facture classique, alors que Grouazel, lui, il teste les réactions, les produits, les effets - et en même temps de partir totalement et inconditionnellement dans la proposition de voyage immobile qu'il nous fait.


Pour qui connait l'homme, ses tableaux lui ressemblent : calmes, taiseux, méditatifs, dans l'instant. S'arrêter devant une toile de Grouazel c'est comme s'arrêter au bord d'un paysage et se fondre dedans, dans ce temps qui se fige, quand le regard part au loin, très au loin, et que nous devenons le paysage, quand le corps devient un amer, un repère, un point autour duquel le paysage s'articule, composé de matière, de lumière, de reflets, de couleurs, quand notre oeil se fait son panoramique perso et unique. Dans son accrochage très juste, Marianne Thalamot, chez Improbable Jardin, a joué de ces paysages pour s'en faire des fenêtres et son immense mur blanc semble troué de meurtrières carrées donnant sur la mer. Alors pourtant que les vues ici montrées sont celles des Scilly ou de la Corse, on jugerait avoir fenêtre sur Kerguelen. L'été est là, dans les chaumes coupés en brosse, dans le bleu presque blanc de l'océan, dans les masses sombres des pins, on en a presque les yeux qui se plissent tant la lumière y est intense. Comme les variations Goldberg, les paysages Grouazel se ressemblent tous, semblant être la suite l'un de l'autre comme un panoramique sans fin, mais non, il n'en est rien, chacun est différent, chacun est un moment, avec d'infimes variations dans la lumière, la couleur, l'heure, mais toujours l'horizon à la même hauteur, parfaitement juste.

> Jusqu'au 19 août, Improbable Jardin, 26 rue du Maréchal Foch, Lorient
atelier ferdinand
une expo autour de la typo
Pour les amoureux des belles lettres, cette exposition présente des spécimens typographiques, proposée par l'atelier de peinture en lettres Monoro.
> Jusqu'au 1er septembre, 34 Rue Savary, Quimperlé
bandeau 630x300

Les spectacles de la semaine

Capture d’écran 2020-07-15 à 18.27.03
flânerie artistique au jardin botanique des montagnes noires
le plancher fait son festival
Le Plancher, scène itinérante du kreiz breizh (La Grande boutique), propose des animations délicates et poétiques cet été, et ce samedi "le public sera guidé par des artistes qui inviteront chacun.e à partager une rêverie musicale, poétique, sensorielle, dans cet arboretum de 5 ha connu pour abriter la plus grande collection de conifères de France. La balade s'achèvera par la visite de l'étonnante serre de bonsaïs d'André Cozic, paysagiste-pépiniériste-artisan-maçon propriétaire du parc.

Avec la participation de : Loeiza Beauvir, Yves-Marie Berthou, Yves Campo, Denis Colin, Annie Ebrel, Guillaume Guern, Sophie Hoarau, Hélène Labarrière, Glenn Le Merdy, Sulian Moëlo, Jacky Molard, Jean-Michel Veillon, Bernez Tangi.
> Dimanche 19 juillet
opos de WordPr
les mercredis musicaux
Quimperlé
Reprise de ces propositions estivales, place Sainte-Croix. Le 22 juillet (rock) : The blind suns et Ko Ko Mo. Le 29 juillet (hip-hop) : Lowdy Williams et Khadyak. Le 5 août (électro-pop) : Lesneu et Antoine Garrec. Le 12 août (musique bretonne) : le couple Sérot-Janvier et le duo RozennTallec-Yannick Noguet. Réservation : www.billetweb.fr ou à l’office de tourisme.
agenda
Sorties de secours - Clohars 2020
C3BCF10A-E9AB-4E14-9287-6ECC3DEDC2DD_4_5005_c
soirée conte et musique
achille grimaud et michel gobelay
Parce qu'Achille Grimaud, il est du coin, il est méchant et il est drôle.
> Le 16 juillet, Pont-Scorff
Capture d’écran 2020-07-15 à 14.34.07
micro théâtro #14
locmiquélic
Deuxième rendez-vous de l'été avec Micro théâtro, cette formule agile et ultra légère qui permet de découvrir des créations en cours de finalisation pour de toutes petites (micro) jauges. Attention, c'est vraiment sur réservation, et il faut s'y prendre à l'avance ! Pour cette édition n°14 : "Je, Tu, Nous", des marionnettes et textes contemporains, avec la compagnie Le Théâtre des Tarabates de Saint-Brieuc ; "Comme un souffle" de l'accordéon et de la lecture avec Morgane Le Goff et Jérémy Simon de Languidic ; "Fractures", du théâtre, avec le collectif L'Eskampette, de Lanester ; "La cuillère en bois" récit, chansons et fantaisie, spectacle gourmand de la Cie Les mots en l'air

> Vendredi 17 juillet, en plein air, Jardins de l'Hôtel Gabriel, Lorient. Quatre circuits de quatre spectacles de 15 min. Départs au choix à 14h / 15h / 16h / 17h. De 5 à 10 €

Résa obligatoire à microtheatro56.resa@gmail.com

stages et projets participatifs

#aimercommenterpartager
résidence de frichti concept
La compagnie de danse de rue est à Port-Louis en résidence depuis le 11 juillet, où elle travaille avec des habitants de la communauté d'agglomération pour réaliser une nouvelle version de leur création in situ #aimercommenterpartager. Le résultat des échanges aboutira à une présentation de la création, sur le Port de la Pointe.
> Samedi 18 juillet à 18h. On ne sait pas s'il est encore possible de se joindre au groupe, mais vous pouvez contacter la ville à cette adresse : lesescalesatf.serviceculturel@orange.fr

En ligne

Capture d’écran 2020-07-15 à 16.13.12
les caractères
lison daniel
C'est pas facile de nous faire rire. Enfin, de ME faire rire - plus ça va, plus ON me reproche de systématiser le "on" journalistique, comme une mise à distance. Mais là, Lison Daniel, chacun de ses portraits me fait vraiment beaucoup rire. Comédienne marseillaise au joli minois trop réducteur à son goût, elle s'est servie des filtres à la façon Snapchat pour se faire des "tronches", qui l'embarquent sur des personnages qu'elle campe avec une maîtrise impériale du dialogue. Des textes super écrits, super justes, qu'on devine nourris d'un sens de l'observation aigu. On aime - pardon, J'aime - tout particulièrement Christelle, l'esthéticienne marseillaise aux oreilles de renard et aux lunettes en écaille "Et aloooors, comment ça va ? On passe en cabine ?", Yvan, le psy à l'accent russe, et ses dérapages, Isabelle, la bourge et sa maison à "Saint-Lu" (naire), Séverine, la comptable débordée, et, et, et, notre favori, Franck, le caviste bio "un ptit rouge pour l'apéro ?"

Avignon
un rêve d'avignon
théâtre d'été sur internet

Du 3 au 25 juillet, le festival d'Avignon, France Culture, France Télévisions et Arte proposent de revenir sur certains des grands spectacles d'Avignon, à voir ou revoir, en direct ou en rediffusion.

Samedi 18 juillet à 22h15
Richard III, de Thomas Ostermeier. Avignon 2015. Après Thomas Jolly en première semaine, voici un autre apôtre de la démesure, canons à paillettes, outrance et nudité. Ostermeier fait partie du peloton de tête du théâtre du "toujours plus", et quoi de mieux que Shakespeare pour ça ?


Samedi 18 juillet à 1h
Joël Pommerat, le théâtre comme absolu. Un doc pour ceux qui, comme nous, sont des fans de ce théâtre de la sobriété et de l'imagination.


Mardi 21 juillet à 20h
Ombre. Elfriede Jelinek. On vous conseille de ne rien louper de cette auteure extraordinaire (autrichienne), à la langue déstructurée, puissante, sans tabous. Sur la thématique d'Orphée et d'Eurydice.

Et aussi : les masterclasses, avec Lambert Wilson, comédien, le 16 juillet, avec Mathilde Monnier, chorégraphe le 17 juillet, avec Michel Fau, comédien, le 21 juillet

le dessin de la semaine

On reste à Hennebont, avec le dessinateur Dominique Richard, qui faisait ses débuts dans l'avant-dernier numéro de Sorties de secours. Il a croqué un lieu qu'on a découvert l'an dernier, dans l'enceinte du camping Saint-Caradec (il suffit de longer le Blavet rive droite depuis le pont principal du centre ville) : un bus à impériale qui sert de guinguette, grignotage et apéro. Tentant.
102415437_173750450775096_9132923012384486121_o
"Le long du canal à Hennebont, un bus se prépare à la réouverture des terrasses, moi je dis : ça donne envie !"