bandeau-mag

N° 210#3 - SEMAINE DU 18 AU 24 JUIN 2020

MusŽe DAMARIO 2020_A3.indd
prisme - andrea d'amario
architecture boréale

" Installé dans le Morbihan depuis peu, je ne connaissais pas bien Vannes ; la première fois que je suis entré dans la cathédrale, j’ai été surpris par l’architecture et le rapport entre l’extérieur et l’intérieur. La grande nef de la cathédrale est juste en face du passage du musée des beaux-arts : je me suis interrogé sur la façon de matérialiser cela et ai imaginé une architecture inspirée des deux lieux, de reproduire les voûtes d’ogives de la cathédrale dans le passage du musée, à la manière d’un miroir : le système d’éclairage est conçu comme un système d’appareillage de l’architecture et se développe dans l’espace en utilisant des couleurs, qui font passer le visiteur à travers le spectre de la lumière blanche et le conduisent à des variations similaires à un arc-en-ciel. Un volume aussi grand appelle une création imposante, à l’échelle du bâtiment : Prisme se déroule sur 36 mètres de long, par 7 mètres de large et montera jusqu’à 9 mètres, avec presque 2 km de câbles pour soutenir les néons, cela donne l’impression d’un mobile géant car toute la structure est suspendue"

Dans ce numéro, on parle de quoi ?

  • On se remet gentiment à sortir, avec nos propositions de la semaine
  • On découvre La cave des gourmands, à Locmiquélic
  • On retrouve "Rock & painting", cette semaine, inspirée par Joseph Pontus

Cette semaine, on va voir quoi ?

102909677_251051962852788_3144764173693746911_o
les gros blancs
une déambulation de la compagnie l'abribus

Les premiers spectacles que l'on va pouvoir découvrir seront des formes autour desquelles les spectateurs peuvent se rassembler sans être trop proches, et quoi de mieux qu'une plage dynamique pour ça ? La compagnie de la comédienne et metteure en scène Nathalie Ansquer - L'Abribus - a conçu cette déambulation poétique et décalée avec l'atelier théâtre de l'ADMAP, à Ploemeur, à partir de masques fabriqués pour un spectacle en salle, et elle donnera deux représentations d'une trentaine de minutes entre Fort Bloqué (Ploemeur) et Pen er Malo (Guidel)

> Dimanche 21 juin et dimanche 5 juillet à 15h. Rendez-vous au niveau de la cabane des surveillants de baignade, plage de Fort-Bloqué, Ploemeur.
parrathon
une rétrospective de martin parr
Tout le monde n'aime pas Martin Parr. Tout le monde, mais pas Vincent Delerm :

Ice-cream balnéaire. Martin Parr.
Eighties, Angleterre.Ventre blanc à l'air.
Nager quelque part.New Brighton, caissière.
Caddie, pack de bières. Plastique dans la mer Jeter quelque part. Casino désert.
Vert fluo, dessert. Cheveux bleus, grand-mère Vieillir quelque part. Gasoil ou super.
Enfant à l'arrière. Mal au cœur sur terre. Martin Parr. Dormir quelque part.




Comment écrire mieux que lui sur ce photographe que ceux qui ne l'aiment pas taxent de féroce, moqueur et cruel ? Nous, comme Vincent, on adore sa vision du monde, ses angles, ses parti-pris de traitement de l'image, kitschs, brillants, colorés. Certes, Martin Parr pointe et scénarise, en faisant le focus sur des attitudes, le laisser aller, les bourrelets et les trucs moches, mais pourquoi serait-ce moins louable que photoshoper Kim Kardashian pour en faire une fausse icône ?

Screenshot_2020-06-16 Parrathon - Frac Bretagne
Martin Parr attire notre attention sur le paraître, le pouvoir de l'image, en prenant le contre pied de ceux qui magnifient le monde, mais surtout, il le fait avec humour, poésie et impertinence.

On vous propose donc de sauter illico dans la twingo pour aller voir cette grosse rétrospective de quatorze séries et 500 photos, organisée par le Frac Bretagne.



Frac Bretagne, Rennes
Du mardi au dimanche de 12h à 19h
3€ tarif plein/2€ tarif réduit
Gratuit pour les moins de 26 ans
Gratuit tous les premiers dimanches de chaque mois
Il n’est pas possible de réserver en tant que visiteur individuel.

Parc du Thabor, Orangerie, Rennes
Été : tous les jours de 7h30 à 20h30
Hiver : tous les jours de 7h30 à 18h30
Gratuit
Jusqu'au 24 janvier

101844908_3856071721101882_4772540936028684288_o
report de la tarentelle participative à Locmiquélic

Elle devait avoir lieu le 12 juin, elle est reportée au 26 juin. Chorégraphiée par Sabine Desplats, de la compagnie Les Passeurs d'Oz, et emmenée par les musiciens Morwenn Le Normand, Ronan Pinc et Youn Kamm, ce temps de danse très simple permettra à tous les amateurs de danse (aucun niveau requis, les pas très simples sont à retrouver dans "En savoir plus") de se remettre en jambes et renouer avec le plaisir d'une danse collective, mais sans contact.

> Vendredi 26 juin à 19h au parc de Pen Mané à Locmiquelic (sur résa, service culturel de la ville de Locmiquelic 02 97 33 42 24, serviceculturel@mairie-locmiquelic.fr.)
IMG_4197
christophe brault
conférence Boom Bunker Club sur John Peel

Christophe Brault, c'est ce conférencier ultra pointu qui régale les amateurs de musique sur des thématiques aussi variées que passionnantes. Cette conférence, prévue le 16 avril, puis reportée au 18 juin, ne peut toujours pas se tenir en public dans le Club d’Hydrophone compte tenu des contraintes sanitaires, aussi les organisateurs ont-ils imaginé une formule numérique (oui, "numérique", c'est un mot que l'on va beaucoup entendre dans les mois à venir !) qui sera lancée comme un événement, mais en version « podcast augmenté » (enregistrée dans le Studio A) enrichie par une session du groupe Teenage Bed enregistrée dans un lieu "secret" du quartier de Lorient La Base, entre folk et pop grunge (en photo, donc pas trop difficile de deviner...).

Le Boom Bunker Club, c'est quoi ? Un nouveau rendez-vous mensuel à Hydrophone, combinant une conférence thématique sur l'histoire de la pop musique, avec un concert en regard, reprenant le style en version contemporaine et alternative.

John Peel, c'est qui ? Un disc jockey et animateur radio mythique sur BBC Radio 1 pendant 40 ans, et qui a été l'un des premiers à croire en David Bowie, notamment. Un ton décalé, une parole ouverte, John Peel a ouvert des carrières à de nombreux artistes alternatifs

> Jeudi 18 juin à 18h sur www.hydrophone.fr (le lien restera ensuite actif sur le site)

104648181_2777491885820285_5893708161955650405_o
idées détournées
le tiers-lieu lorientais se transforme en guinguette estivale

Idées détournées, tiers-lieu connu pour ses actions avec les habitants, ateliers de création et de déco récup, ont eux aussi été touchés par la pause covid, et ont trouvé une idée sympa pour se réinventer, créer une guinguette éphémère et estivale, dont le coup d'envoi en test sera donné ce week-end. L'idée des "Beaux week-ends", plutôt choupinette, compose une alternative non concurrentielle aux bars de la ville, à savoir proposer des débuts de soirée à passer en famille. Pour les adultes, un grignotage, des canons à boire, des chaises musicales et des parties de boules ou de palet ; pour les enfants, des jeux, des déguisements, des petites voitures ou des mini vélos...

> Coup d'envoi samedi 20 juin à partir de 15h, puis ouverture le vendredi et le samedi de 15h15 à 22h et le dimanche de 12h12 à 20h20. Idées détournées, c'est au Péristyle, Lorient, en face de l'Hôtel d'agglomération

infos zicos

hydrophone
réouverture des studios


Reprise des répétitions aux studios de Lorient-La Base, avec un nouveau dispositif d'accueil, testé avec les groupes accompagnés et étendu à tout·e·s les adhérent·e·s depuis le 16 juin, et incluant le Club et la Grande Salle, qui se transforment temporairement en studio de répétition géant


rock & painting

kebbah sanneh ponthus
Cette semaine, c'est Joseph Ponthus, la fusée à réaction de la littérature, encensé par la critique et les artistes pour son roman "À la ligne", Joseph Pontus, donc, écrivain lorientais en apnée, a inspiré Catherine Pouplain pour sa chronique à lire avec les yeux mais un casque sur les oreilles, lui, il dit que ça s'écoute très fort.

restau cool

Screenshot_2020-06-17 CUISINE – LA CAVE DES GOURMANDS
la cave des gourmands
locmiquélic
Il a ouvert il y a un an, on n'avait pas encore testé, mais c'est fait.
La fille de Nathalie et Arnaud Beauvais, du Jardin gourmand, à Lorient, a ouvert un lieu, plus qu'un restaurant, à Locmiquélic, à la place de l'ancien "Mamm Kounifl", mythique bar-restau-concerts. A la tête de cette Cave des gourmands, Emilie Beauvais, donc, petit modèle aux airs d'adolescente, mais grande passion et goût très sûr pour les vins pas prétentieux et sincères. On s'est donc régalée d'un Méditerranée Le Colombier "Olé", un rouge bio fruité à la discrète odeur de bois, riche, rond, chaud et élégant, qui nous a tellement plu qu'on est repartie avec une bouteille achetée dans la partie cave du lieu - une drôle de bonne idée et un piège redoutable.

Côté assiette, quelques plats sans chichis mais qui font plaisir, tournés habilement en cuisine par le fiancé slovaque de la demoiselle, Matej Tokoly, qui a choisi des grands classiques parfaits pour une soirée fiesta entre potes : fish & chips, burgers, mais surtout - c'est ça qui est chouette - des classiques de l'Europe de l'est dont la fameuse Schnitzel, fine escalope de porc panée à la viennoise, avec sa salade de pommes de terre (comme là bas, mais en mieux, moins lourd, plus fin, ça croustille et ça fond) ou le Lečo, une saucisse de porc noir servie avec une ratatouille slovaque.
Sur les desserts, on reste plus réservée, nous on aime le peu sucré, et le gâteau au chocolat - comme le tiramisu ou l'Eton Mess - nous ont fait l'effet d'une explosion nucléaire de sucre dans la bouche... Pas grave, car c'est plutôt pour une soirée cool et longue que l'on ira s'installer à la Cave des gourmands, qui a conservé les volumes de l'ancien Mamm Kounifl, mais éclairci l'atmosphère avec un coup de blanc généralisé, et aménagé en version cool une terrasse, avec graff aux murs - signés Kaz, l'artiste à qui l'on doit la gigantesque fresque végétale de la Perrière, à Lorient. Une terrasse plantée de palmiers, à l'abri du vent, et dont une partie permet de se jouer de la pluie, car couverte. Et toc.


On a mangé une Schnitzel à 11,90 €, un Tiramisu à 6 €, et emporté une bouteille à moins de 8 €.

Restaurant et vente à emporter de 12h à 13h30 et de 19h00 à 21h30.

Cave de 10h30 à 14h et de 17h30 à 20h.

Bar de 11h30 à 13h30 et de 17h30 à 21h30.

Ouvert du mercredi soir au dimanche soir
09.51.12.91.06.
2 rue Léon Blum, Locmiquélic

ARBRE

La semaine prochaine, on retrouve "Géraldine en transition", qui elle aussi passe au digital, et s'interroge sur "les bonnes pratiques numériques".

Des interrogations qu'on a partagées lors de la publication de ce visuel sur les réseaux sociaux : est-ce vraiment aussi vertueux qu'on le pense, remplacer le papier par le numérique ? Comment calculer cette nouvelle empreinte ? On doit avouer qu'on est un peu paumées, avec nos réflexions de bisounours sur douze arbres sauvés et la tonne de papier économisée, même si - comme Idefix- on a toujours envie de pleurer devant un arbre coupé...
sortiesdesecours