bandeau-mag

N° 210#3 - SEMAINE DU 20 AU 26 AOÛT 2020

IMG_5900

Dans ce numéro, on parle de quoi ?

  • Panique au plateau. Un escape game à Hydrophone
  • La sortie de la semaine : Cinéma dans la prairie de Quimperlé,
  • Le titre de la semaine : India song
  • Le film de la semaine : Mano de obra

"Panique au plateau". Un escape game qui branche les guitares

Un reportage écrit par Sorties de secours pour Hydrophone
eventfb_paniqueauplateau
Une autre forme de collaboration, des reportages écrits pour nos partenaires, identifiés en toute transparence, pour ce qu'ils sont : des articles de commande, certes, mais écrits avec notre expertise et notre patte. Aussi documentés que les autres.
Depuis quelques années, les escape games se sont posés en France dans des espaces restreints à la taille d’une cellule, au mieux dans des environnements urbains, au pire dans des zones commerciales. Dans ce nouveau jeu créé par Lorient Escape et La Sensothèque avec Hydrophone, l’idée est d’évoluer dans un décor qui n’en soit pas un, ce qui contribue à mettre le joueur dans l’ambiance dès son arrivée. Dans « Panique au plateau », on fait coup double, puisque l’action se situe dans un des blocs de la base de sous-marins de Lorient – béton et portes géantes – où s’est installé Hydrophone, salle de musiques actuelles – pour une plongée backstage.

Dès l’approche, la masse puissante du blockhaus K2 et la longue silhouette sombre du sous-marin La Flore brossent un tableau de film noir. Le cheminement se fait sur une passerelle jusqu’à l’entrée des studios où nous sommes briefés : on nous confie les rênes de la salle dont le personnel a disparu, alors qu’un concert est supposé démarrer dans une heure.

Nous testons une version non encore finalisée, avec deux autres équipes contre lesquelles nous ne sommes pas en compétition, puisque c’est la somme de nos efforts qui permettra de lancer le show. Une philosophie plutôt cool, qui réduit la pression et le stress, suffisamment impulsés par le chrono géant projeté dans le Club, cette fosse profonde où sont donnés les concerts intimes. Cet esprit va dans le sens de cet escape game, qui s’appuie sur l’intelligence collective, où chaque membre de l’équipe apporte ses ressources et sa logique, avec ce qu’il est. Trouver des indices, résoudre des énigmes, comprendre un principe de fonctionnement, chaque forme d’intelligence et de déduction joue son rôle, au fil du jeu. La notion d’être « plus » ou « moins » que les autres n’a plus lieu d’être, le collectif joue à plein, et c’est bien, en ces temps où l’on a envie et besoin de ça.

De rébus en découvertes, de codes en clefs, on ouvre des portes, on récupère des objets : on joue presque pour de vrai avec une console, des platines, des notes, traversant les différents espaces d’une vraie salle de spectacles avec pour mission, permettre à un concert – et pas n’importe lequel, celui de Peter Hook (ex Joy Division) de démarrer à l’heure. Dans la pénombre de ce lieu aux plafonds démesurés, à l’ambiance très Blake & Mortimer, on frôle les projos, les micros et les câbles – c’est toujours chouette de passer en coulisses – on branche des jacks, on règle des potards, on joue avec des platines, on dégringole des escaliers et des coursives, on cherche des codes et des clefs. Roadie enquêteur ou techos détective, on vous conseille les bracelets de force, le perfecto patiné ou la perruque blond platine à la Hollysiz, histoire de vous fondre dans le décor. Nous on était en short et marinière, beaucoup moins raccord !

Isabelle Nivet. Sorties de secours. Août 2020

> Du 17 au 28 août, sur réservation
KERG-3

les sorties de la semaine

la traviata
La Traviata
cinéma dans la prairie
On vous rappelle les dernières dates de ce rendez-vous estival organisé depuis des années par la ville de Quimperlé, au bord de l'eau, à la tombée de la nuit, on se cale au chaud et en plein air pour voir les films qu'on a loupés les années passées.

Ce soir, 20 août, "La Traviata", petite toux et camélias, opéra en 3 actes de Giuseppe Verdi, mise en scène Simon Stone (2h15)

Le 27 août "Green Book : Sur les routes du Sud", road trip anti ségrégationniste, de Peter Farrelly, avec Vigo Mortensen et Mahershala Ali (Etats-Unis – 2018 – 2h10).
> Un film qu'on a revu hier soir dans notre canapé et qui est décidément émouvant, car inspiré de l'histoire réelle d'un pianiste virtuose à la peau noire, qui par sa volonté et son courage fait changer le regard de son chauffeur blanc, raciste et primaire, sur la ségrégation. Même si l'angélisme du film nous fait parfois lever les yeux au ciel (pour qu'un noir soit considéré comme un blanc, il faut quand même qu'il soit un concertiste réputé), il n'occulte pas la réalité et fait la part des choses. Et puis, quels beaux personnages : Viggo Mortensen en marcel blanc, accent du Bronx et boulimique, et Mahershala Ali, raffiné, intello, artiste, composent un duo de cinéma impeccable...

le titre de la semaine

42737629-35517889
india song
jeanne moreau
Parce qu'on l'a dans la tête en boucle, en ce moment, on vous invite à écouter cette délicate chanson, dont les paroles tombent de la bouche de Jeanne Moreau comme des pétales de rose tout juste fanés. On ne s'en lasse pas.
India song, c'est un film de Marguerite Duras, et pour tout savoir, suivez ce lien LA ou celui là ICI.

agenda

le film de la semaine

mano de obra
mano de obra
On continue notre exploration du cinéma latino, grâce à notre conseiller hispanophile préféré. Cette fois encore, on a juste vu la bande annonce, et là encore, le sujet - et les images - nous font penser que le résultat devrait être réussi. Une maison d'architecte sublime, d'un blanc immaculé. Un spa, des volumes, des baies vitrées immenses, et la "main d'oeuvre" qui trime en dessous. Jusqu'à un accident, des embrouilles, et le squat des lieux par un ouvrier qui s'impose chef de file pour lentement se transformer en dictateur. Noir et grinçant, le film est comparé à "Parasite", pour sa conquête sociale et son traitement décalé, en version mexicaine.

> Un film de David Zonana, sorti le 19 août

Et la semaine prochaine ?

JOUR DU DEPASSEMENT

La semaine prochaine, on retrouve "Géraldine en transition", qui rebondira sur "Le jour du dépassement", qui aura lieu cette année le 22 août, soit trois semaines plus tard que prévu (lire ICI l'article du Monde qui explique pourquoi)