La dent dure. Collectif artistique

Carte d’identité


Asso créée en 2015, La dent dure s’épanouit dans 1000 m2 d’ateliers industriels et des projets parfois en commun. Avoir la dent dure, c’est avoir l’esprit critique, mais c’est aussi une esthétique : parmi les projets du crew, Le cabinet dentaire. Une caravane customisée comme un cabinet de curiosités : néons faiblards, assistante inquiétante, siège de dentiste avec bracelets de contention. Tractée sur les festivals elle sert de salon de flash tatoo.

Nathalie Pitel. Sculpture


Elle mélange les matériaux, grave, mélange, et soude, bien sur. Si une partie des pièces de Nathalie Pitel rappelle une esthétique à la Giger, d’autres louchent vers la Fantasy, et certaines
sonnent très contemporain. Porteuses de références littéraires ou cinématographiques, les œuvres de Nathalie Pitel ont un point commun : toutes ont une noirceur élégante, toutes disent l’indépendance et la rébellion, toutes refusent d’être cataloguées. Punks not dead.

Yann Robert. Scénographe / Métallier


Du lourd. La warzone du Hellfest, les décors du Paleo, les scénos de Cognac. Spécialiste du gros décor de festival, le collectif vendéen Monic la mouche, c’est la version hardcore du Puy du Fou : pyrotechnie, totems lumineux géants, métal dans tous les sens du terme, on n’est pas loin de l’esprit Burning man, toutes proportions gardées… Yann Robert est l’un des sept de Monic, et découpe, soude et fabrique ces décors gigantesques et éphémères. Headbanging spirit.

Prozeet. BD / Illustration


Un graphisme à la Crumb, une inspiration BD indé, un univers tatoo old school, le dessin de Prozeet est net (voir ci-dessous), précis, noir, détaillé, riche, référencé, porteur d’une culture rock et graphique. C’est beau (très), c’est travaillé (très), c’est à la fois classique et alternatif. Prozeet fait partie de l’association nantaise Le Chakipu, a fait pas mal d’affiches pour le bar Galion, à Lorient, des fresques au Hellfest. Il se pose aussi dans des fanzines et bientôt une BD avec Label 619. Rock ‘n’roll will never die.

Fabrice Bureau. Gravure


Un parcours atypique à la Six Feet under : Fabrice fait de la gravure funéraire le jour, et monte des stèles en table de salon la nuit. Mêlant l’esthétique funéraire à l’humour, Fabrice détourne le granit à la façon du Tampographe Sardon. Gravées à l’or fin sur des plaques en ardoise, CHIERIE, BATARD ou FION, s’assemblent pour former des phrases d’insultes décalées, et ses plaques funéraires détournées portent des slogans de supermarché assez drôles, comme : « La vie et toute son équipe vous remercient de votre passage».

Céline Le Coq. Micro-édition


Transfuge de Ouest-Fisting, jubilatoire association lorientaise coupable du très décalé logo « Norbert is watching you » qui portait moustache et triangle illuminati sur des tee shirts sérigraphiés. Ouest Fisting a été créée en 2013, et officiellement enterrée le 7 avril 2017 : des graphistes et dessinateurs issus des Beaux-Arts d’un trash intelligent, salvateur et provoc. Céline avait créé le supplément féminin Ouest Cyprine. Bad girl.

ISABELLE NIVET
Mai 2017

Tu me donnes trop envie

Cette phrase, on l'entend chaque week-end quand on rencontre nos lecteurs...Parce que dans le Mémo Culture qu'ils reçoivent tous les jeudis au petit-déjeuner, on leur transmet notre désir. Notre désir de vibrer, de rire, de soupirer, de rêver, de s'émouvoir et de sortir.

Envie d’avoir envie ?

 

x