bandeau-mag

N° 221#1 - SEMAINE DU 1ER AU 7 JUILLET 2021

kerhervy
Ce festival qu'on aime tant commence mercredi. Organisé par la Cie Eskemm, il a lieu tous les deux ans sur le site de Kerhervy, le Cimetière de bateaux de Lanester. Créé en 2009, ce temps de rencontres chorégraphiques propose à la fois une programmation amateure en première partie de soirée et professionnelle à partir de 22h.

Ladainha (Rennes) sera la compagnie phare de cette édition avec deux spectacles, trois ateliers et une démonstration de Roda sur le plateau pour découvrir la pratique de la Capoiera. La danse hip-hop sera mise à l’honneur avec la Cie Black Sheep du collectif FAIR-E du CCNRB. Seront aussi accueillis des spectacles mêlant danse et Arts du cirque comme la Cie la Rose des vents d’Aix-En-Provence et la Cie Les Invendus de Vannes.

Les ateliers chorégraphiques en journée sont maintenus. Les ateliers découvertes ouverts à tous comme le yoga et les ateliers pour danseurs seront menés par les artistes professionnels invités.
LesRetrouvailles
Les Retrouvailles c’est quoi ?
4 soirées pour prendre le chemin des Arcs
3 soirées musicales et 1 soirée dédiée à l’humour. De 10 à 15 € .
Des soirées à 20h30 avec des spectacles en salle + animations sur le parvis

Le Bagad de Lann-Bihoué. Spectacle «Odyssée», nouvelle création du bagad en résidence aux Arcs ces dernières semaines.
Concert au profit de l’Association pour le Développement des Œuvres Sociales de la Marine
Mercredi 7 juillet

Clio + Mathieu des Longchamps, soirée chanson avec deux artistes découverte en formation trio
Jeudi 8 juillet

Soirée blues rock avec Nina Attal, groupe de 5 musiciens + Château Lafeet sur le parvis (dont on vous disait le plus grand bien dans notre mag du 13 mai
Vendredi 9 juillet

«100% beurre salé», spectacle d’humour de Simon Cojean + Jack and Mo sur le parvis
Samedi 10 juillet
PLACES

Pour François & The Atlas Mountain + Bostgehio

On aime énormément cet artiste aux belles envolées qui font frémir. D'autant plus quand il se retrouve avec ces quatre chanteuses polyphoniques basques (ahlala) qui nous bouleversent totalement. Ecoutez, c'est vraiment canon (hahaha). François par François ? « je suis toujours pris dans un dilemme entre la musique contemplative que j’écoute, et le milieu pop dans lequel j’évolue. Je voulais jouer avec des arpèges à la Steve Reich, des ricochets de notes de piano et un vibraphone qui s’enroule autour de tout cela »
> Jeudi 8 juillet à Hydrophone, Lorient

> Pour gagner des places, envoyez-nous un mail tout mignon à cestparla@sortiesdesecours.com et on tirera au sort parmi les courriers.

selection
3 POTOS
rade

Barrut

Un concert de chant occitan, ce soir, au Rade'n rol, le très chouette café de Locmiquélic, organisé par l'association Son ar leurenn. Le plaisir d'écouter de la musique au jardin.
> Jeudi 1er juillet, 20h
titi

Titi Robin & Roberto Saadna

On aime Titi Robin et ses airs de gitan classieux. On le laisse vous convaincre avec le magnifique chant gitan catalan de Roberto Saadna dans la très belle vidéo ci-dessous.
> Vendredi 2 juillet à L'Hermine, Sarzeau.
3 MINOTS
jardin

L'été au jardin

Des spectacles à voir avec des enfants dès 6 ans, proposés par le Théâtre du Strapontin, dans des jardins de particuliers. Au programme : "Le cirque des montagnes ", théâtre de fils, par la Cie Le Corridor, ce soir à 19h, et "Intron Arsenik", par la Cie Mouton Major, jeudi 8 juillet à 19h.
Buvette de la plage vers 1920
Tout plein d'animations pour les enfants à la Maison Musée du Pouldu, on vous laisse aller gratter dans l'agenda pour trouver leur bonheur... (Le bouton rouge plus haut)
3 labos
bandeau Locmiquélic
Le groupe Vertigo, ce sont eux qui ont mis en scène "Pronom", la semaine dernière. Cette fois ils s'attaquent à un thriller théâtral de Brad Birch. Un spectacle en plein air, un spectacle noir mais non dénué d’humour, avec suspens et ambiance légèrement horrifique. Rebecca et Paul se sont isolés dans une cabane à la montagne… Ils ont décidé de se retrouver seuls, à l’écart du monde, de s’offrir du temps mais, sont-ils vraiment seuls ? Brrrrr
> À partir de 13 ans à l’Anse du Normandèze - Durée : 1h - Tarif : 12 € plein / 9 € réduit
> Orga : Cie du 4e mur - Ville de Locmiquélic - Le groupe Vertigo. Résa : 06 69 90 43 45
Jemenvets

Je m'en vets

A travers une approche ludique, plastique et théâtrale, ce projet met en scène une galerie de portraits vidéo autour du vêtement et de l'image de soi. Une création portée par Cécile Borne, plasticienne chorégraphe, et Thierry Salvert, vidéaste. On vous en reparle, parce qu'on aime beaucoup de travail de ces deux artistes, à la patte visuelle poétique.
> Samedi 3 et dimanche 4 juillet à la Galerie du Faouëdic, Lorient

Fin de saison à L'Estran

On vous laisse faire votre choix dans la programmation de juillet à L'Estran. Un peu Labos, un peu Potos, un peu Minots...
> Guidel
3 EXPOS
Nuit des musees

La nuit des musées

Partout en France, cet évènement national permet tantôt d'entrer dans les musées gratuitement, tantôt de les visiter autrement, au gré de déambulations ou d'animations. Dans le coin : Concarneau, Pont-Aven ou Port-Louis (avec des projections et des concerts).
> Samedi 3 juillet
louise

Les vacances de Hey Louise

Vous lisez leurs reportages illustrés dans Sorties de secours chaque mois. Les filles de Hey Louise ont réuni leurs plus jolis dessins à la librairie-café "La dame blanche", à Port-Louis.
> Du 22 juin à la mi-août
Derives

Dérives. Esteban Richard

Esteban Richard, designer plasticien brestois, collecte des déchets récupérés le long du littoral et les transforme. Triés par couleur, ces déchets sont ensuite broyés. Cette matière première est transformée sous forme de balise / bouée maritime, aux couleurs impressionnistes. L'artiste les assemble ensuite sous forme de totems, érigés dans le milieu naturel. On a rencontré l'artiste, on vous en parle bientôt.
> Du 3 juillet au 19 septembre - Abbaye de Saint-Maurice, Clohars-Carnoët
ON SAUTE DANS LA twingo

Festival Les Tombées de la nuit

Vous savez qu'on aime beaucoup ce festival qui saupoudre toute la ville de Rennes de spectacles de rue un peu plus arty, un peu plus expérimentaux (sans être perchés, hein !) que les autres. Des expos et animations sont prévues tout le mois de juillet, mais le gros week-end, c'est les 3 et 4 juillet. Allez hop, Twingo time.
semaine
rivages

On y était

La compagnie Lumière d'août était l'invitée du Théâtre de Lorient pour un spectacle de théâtre-paysage, "Rivages", sur la thématique de la traite des esclaves dans l'histoire. Comme toujours avec cette compagnie, un propos très fouillé, documentaire, restitué par la voix de personnages fictifs ou ayant existé. C'est autour et sur la plage de Kerguélen, à Larmor-Plage, que "Rivages" s'est déployé, et c'était, comme toujours, beau, et émouvant... (Photos ©Isabelle Nivet)
rivages
bandeau A LA LIGNE
CIORAN

On ne peut vivre qu'à Paris. Cioran par Patrice Reytier

On a repéré ce petit bouquin qui ferait un cadeau formidable pour vos amis dépressifs, mais aussi pour tous ceux qui se délectent des aphorismes ironiques de Cioran, à mi-chemin entre pensée philosophique et poésie. Un auteur complexe à résumer en quelques phrases, on vous suggère la page Wikipédia qui lui est consacrée, très bien foutue, ou bien la série de podcasts de France Culture : "Emil Cioran, désespérément" en quatre épisodes. Ce livre à la très pure ligne claire, entre le trait d’Hergé et celui de Floc’h, illustre quelques-unes des pensées de Cioran, dans une balade dessinée, nette et très réussie, dans les rues et jardins de Paris, notamment le Luxembourg, graphique en diable avec ses chaises de jardin vert anglais. C’est Patrice Reytier qui le signe, dans une gamme chromatique super réussie, et des « strips » de trois cases où l’on suit un Cioran aux mines accablées, lâchant en deux bulles ses réflexions désabusées, dans un Paris désert et magnifique de sobriété.
Une très jolie lecture à faire avant d’avaler son Xanax quotidien.
Bibliothèque Rivages - Sorti en mars 2021 - 13,90 €
CIORAN
tuc

Let's talk about art

On finira avec un petit sujet pour l'apéro, à sortir en même temps que les Tucs, qui devrait réjouir tout le monde, et lancer la conversation, qui a tendance à s'envaser lorsque l'on tente d'avaler un Tuc, ces crackers qui ont la fâcheuse habitude de se coller au palais. L'artiste italien Salvatore Garau vient de vendre une oeuvre aux enchères 15000 €. Invisible, cette sculpture existe pourtant, selon son créateur, qui l'a livrée avec des instructions concernant son exposition : elle doit être installée au sein d’une maison privée, au centre d’une pièce dégagée, dans un carré de 150 centimètres sur 150, délimité par du ruban adhésif au sol. Ce qu'elle représente, d'après l'artiste, dépend de celui qui la regarde : « Io Sono est le portrait de quiconque prononce ou pense au titre devant l’espace vide, explique-t-il. La liberté d’interprétation est totale. Qu’elle serve à se penser autrement, en s’abstrayant de tout et surtout des images ! »
On est allé écouter ce qu'en disait Alex Visorek, sur France Inter, grand amateur d'art contemporain, et puis, bien sûr, on a pensé à ce formidable film de Ruben Östlund, "The Square", Palme d'or à Cannes en 2017, qu'on avait adoré, avec exactement la même oeuvre. Et pour en savoir plus, on vous relaye un article très factuel du Monde.