• et un clic là
Queen Blood

Queen Blood. La Rage

Mais que j’aime ça ! Sentir dès les premières secondes que ça va être énorme. Quand tout ton corps prend cette énergie et te dit que ça ne va pas s’arrêter, que tu seras portée comme ça tout au long du spectacle. Queen Blood, c’est un p—-n de bon spectacle : écrit, cadencé, éclairé parfaitement, une bande son de dingue. Mais Queen Blood, c’est d’abord, et surtout la rage. La force vitale. L’énergie. L’être. Sur scène, ce ne sont pas des danseuses, ce sont des êtres. Et tout leur être est là, dans une présence absolue. Pas une seconde elles ne lâchent, pas une seconde elles ne s’absentent. Chaque mouvement est traversé, chaque regard nourri de quelque chose de profond et juste. Jamais des regards n’ont été aussi forts pour moi en scène. Jamais des interprètes ne m’ont autant donné la sensation qu’ils dansaient POUR. Un don, un vrai don, sans doute possible, chaque danseuse ici a dansé pour quelqu’un, avec une sincérité absolue du corps et de l’âme. Quelqu’un qui n’est pas forcément nous, le public, mais quelqu’un dans leur tête, dans leur souvenir, dans une image, visible dans leurs yeux, leurs gestes, leur présence.

 

x