Le Mingo’s. Black Swann burger

Manon Liduena. Novembre 2019

FINI LES COCKTAILS AU PAMPLEMOUSSE EN TERRASSE. L’ÉTÉ S’ACHÈVE ET LA VÉRITÉ CRUE ME FRAPPE BRUTALEMENT : LA NUIT TOMBE À 19H15. COMME JE SUIS D’UN NATUREL POSITIF, JE ME DIS QUE LE SOLEIL, ÇA FILE LE CANCER. MIEUX VAUT SE PELOTONNER À L’INTÉRIEUR ET TROQUER LES TOMATES-MOZZA POUR UNE BONNE BOUFFE PROTÉINÉE. VENDREDI DERNIER, J’AI DONC POUSSÉ LA LOURDE PORTE DU MINGO’S.

Arnold défie toutes les règles de la physique. Avec sa densité hors du commun malgré sa structure aérienne, il me surprend sur tous les plans. À cet instant précis, Arnold devient mon meilleur ami. En un regard, je sais qu’il ne me décevra jamais.

Arnold, c’est le burger phare de Mingo’s. Une merveille gustative, composée d’un pain de boulangerie, d’un steak cuit à la perfection, d’une galette de pommes de terre (rostï) et d’une sauce au poivre onctueuse. Une gorgée de rouge argentin vient tempérer les ardeurs du poivre dans mon gosier, tandis qu’une frite crousti-moelleuse relance ma passion. Les graines de pavot s’enfoncent dans la pulpe de mes doigts. La sauce s’écoule vers mes poignets.
Arnold et moi, nous ne faisons plus qu’un.
On est à deux doigts d’un Black Swann version culinaire.

C’est la serveuse qui me sort de ma transe : « Tout se passe bien ? » s’enquiert-elle gentiment. Je dirais qu’on est plutôt ravie à cette table. En posant ma fourchette, je prends conscience de l’atmosphère qui règne dans le resto. Lumières tamisées, musique jazzy, déco « prohibition », avec ce lambris façon tonneau
de whisky et ces photos de Pacino et Brando ; on n’est pas loin du spot parfait pour conclure. Arnold m’a bien troublée, mais pas au point de rater le dessert – c’est très mauvais de sauter un repas - et le cheese-cake me fait de l’œil. En plongeant ma cuillère dans la crème, j’aperçois un magret de canard rôti atterrir sur la table de mon voisin. Je sens que ce resto va m’attirer des ennuis.

Le Mingo’s – 15 bd Franchet d’Esperey,
Lorient - 09 87 15 91 23 – Ouvert mar/sam
12h/14h et 19h/22h (23h ven et sam).

Retrouvez les chroniques de Manon Liduena dans Sorties de secours :
- Labarker, à Locmariaquer
- Ché Luz, à Etel
- Brawcoli, à Lorient
- Le Café du port, à Lomener
- Pesk, à Lorient
- Chez Chouchou, à Quimperlé
- La table d'eux, à Guidel
- Le bar des îles, à Moëlan sur mer
- Le café de la barre, à Etel

Tu me donnes trop envie

Cette phrase, on l'entend chaque week-end quand on rencontre nos lecteurs...Parce que dans le Mémo Culture qu'ils reçoivent tous les jeudis au petit-déjeuner, on leur transmet notre désir. Notre désir de vibrer, de rire, de soupirer, de rêver, de s'émouvoir et de sortir.

Envie d’avoir envie ?

 

x