Chez chouchou. La viande, c’est la vie

Manon Liduena. Décembre 2020

LES PETITS POLISSONS LE SAVENT, RÉSERVER UNE TABLE CHEZ CHOUCHOU, C’EST FAIRE UN PACTE AVEC LE DIABLE – ET SES TRAVERS DE PORC. ON SAIT QUAND ON ARRIVE, MAIS PERSONNE, PAS MÊME CHOUCHOU, NE SAIT QUAND ON REPART. ICI, QUAND ON MET LES PIEDS SOUS LA TABLE, C’EST POUR REFAIRE LE MONDE.

Je suis plutôt douée pour procrastiner et je décide assez naturellement de prendre une pause déj’ à rallonge, en pleine semaine, alors que les charrettes me guettent de toutes parts. Je n’ai également aucun scrupule à corrompre les autres et à les entraîner dans ma chute.
Ce midi, nous sommes donc huit à table et parmi nous,
quelques âmes égarées croient encore pouvoir
retourner derrière leur bureau cet après-midi.

Des tranches de saucisson atterrissent sur notre table avant même qu’on ait ouvert la bouche. Le petit rouge qui va bien suit presque immédiatement. Deux steaks de thon, trois burgers, deux poulets-frites et un travers de porc plus tard, nous voilà lancés. Une peinture est suspendue au-dessus de nos têtes. Un personnage rougeaud et réjoui – un peu comme nous finalement – se délecte d’une assiette remplie de vin rouge.

- « Comment on dit déjà ? Faire chabrot ? »

Les esprits s’animent

- « Oui, mon grand-père faisait ça ! Et il mangeait aussi une gousse d’ail par jour, il a vécu jusqu’à 99 ans. »

Entre deux bouchées, j’écoute une de mes collègues me raconter son enfance. Déjeuner Chez Chouchou, me donne envie d’écrire, de lire, de parler. De reprendre un verre aussi.

- « Vous avez lu ce bouquin qui parle de la guerre d’Algérie, L’ Art de perdre ? »

Ma voisine l’a lu, mais elle préfère parler de Joaquin Phoenix et de son Joker. Bientôt, il est 15h30 du mat’. La salle n’a pas désempli. Entre les vieilles enseignes Bouillon KUB et les bustes antiques en plâtre, les rires fusent, les voix s’élèvent. L’ambiance s’échauffe et pour certains, la journée ne fait que commencer. Ce soir, un DJ vient jouer, perché dans l’autel – certifié conforme – qui prolonge le bar. Si je m’ organise bien, je devrais réussir à ne pas retourner au travail.

Chez Chouchou – 10 rue Savary
29 300 Quimperlé - 02 98 06 87 63
Ouvert lun-ven 11h/1h, sam 17h/1h
Restauration uniquement le midi

Retrouvez les chroniques de Manon Liduena dans Sorties de secours :

- La table d'eux, à Guidel
- Ché Luz, à Etel
- Labarker, à Locmariaquer
- Le café du port, à Lomener
- Pesk, à Lorient
- Brawcoli, à Lorient
- Le Mingo's, à Lorient
- Le bar des îles, à Moëlan sur mer
- Le café de la barre, à Etel

Tu me donnes trop envie

Cette phrase, on l'entend chaque week-end quand on rencontre nos lecteurs...Parce que dans le Mémo Culture qu'ils reçoivent tous les jeudis au petit-déjeuner, on leur transmet notre désir. Notre désir de vibrer, de rire, de soupirer, de rêver, de s'émouvoir et de sortir.

Envie d’avoir envie ?

 

x