Le café de la barre. Bar de bout du monde.

Manon Liduena. Juillet 2019

LA DÉPARTEMENTALE TRAVERSE UNE ENFILADE DE CHAMPS, PUIS PÉNÈTRE UNE FORÊT LAISSÉE LÀ PAR INADVERTANCE • LA FORÊT, C’EST COOL, MAIS C’EST DENSE • ET MOI, TOUTE CETTE NATURE, ÇA FINIT PAR ME METTRE MAL À L’AISE • ALORS QUE LA HANTISE DE CROISER UN PUMA ME CRISPE, WAZE ME PLANTE. IMPOSSIBLE DE TROUVER LE PORT DU MAGOIRE SUR LEQUEL SE TROUVE LE CAFÉ DE LA BARRE • UN AUTOCHTONE S’APPROCHE, PENDANT QUE JE CHERCHE UNE CARTE ROUTIÈRE DE 1992 DANS MA BOÎTE À GANTS •

Le Breton est taquin mais sympa. Mon absence de racines bretonnes et mon smartphone en carafe le font bien marrer, mais il m’indique quand même que ça s’écrit « Magouër » et que, oui, ça ne se prononce pas pareil. Finalement, quelques maisons pointent le bout de leur pignon, la route s’ouvre peu à peu, et laisse paraître une rue qui descend jusqu’au port. Le Café de la Barre est ouvert. J’en suis fort aise parce qu’après ce road-trip de dingue, je n’avais pas prévu de repartir bredouille.

Quelques habitués sont attablés en terrasse et le soleil de fin de journée donne un cachet plutôt coquet à l’ensemble. Julien est derrière son bar. Voilà presque dix ans qu’il a repris les lieux, mais le Café de la Barre a toujours été dans sa famille. Pour la petite et la grande histoire, son arrière-arrière-grand-père a même assisté, en 1945, aux pourparlers de la reddition de la poche de Lorient, qui ont eu lieu entre ces murs. Aujourd’hui, l’ambiance est franchement moins tendue qu’à l’époque. Plutôt que des officiers préoccupés, on y retrouve les copains, les voisines, ou les cousins. Lieu de sociabilité, scène musicale, salle de jeux, l’endroit revêt tous les aspects du bar de village chaleureux et convivial. Les week-ends d’été, des food trucks s’installent sur le parking et les promeneurs arrosent d’une bière fraîche leur flammekueche ou leur pizza. Les gourmets se régalent d’un steak de thon au Tal Er Mor, à quelques numéros de là, et reviennent pour une soirée en terrasse. Quand il n’y a pas un groupe sur scène, Julien diffuse une playlist aux petits oignons.

Pour savoir ce qui se trame au Café de la Barre, rien de plus simple, il faut venir et parler à son prochain. Un concept efficace, qui permet d’arriver à bon port quand Waze rend son tablier.

 

73 rue du Passage d’Etel – Port du Magouër, 56680 Plouhinec – Jeu/dim. 17h/1h (juil/août mar/dim 17h/1h)

Retrouvez les chroniques de Manon Liduena dans Sorties de secours :
- La table d'eux, à Guidel
- Ché Luz, à Etel
- Labarker, à Locmariaquer
- Brawcoli, à Lorient
- Le café du port, à Lomener
- Pesk, à Lorient
- Chez Chouchou, à Quimperlé
- Le Mingo's, à Lorient
- Le bar des îles, à Moëlan sur mer

Tu me donnes trop envie

Cette phrase, on l'entend chaque week-end quand on rencontre nos lecteurs...Parce que dans le Mémo Culture qu'ils reçoivent tous les jeudis au petit-déjeuner, on leur transmet notre désir. Notre désir de vibrer, de rire, de soupirer, de rêver, de s'émouvoir et de sortir.

Envie d’avoir envie ?

 

x