Le bar des îles. Grillades et joie liquide

Manon Liduena. Septembre 2020

LONGTEMPS, J'AI CRU QUE LA VIE SE RÉSUMAIT À UN DEMI À 6 EUROS, JETÉ SUR LE COMPTOIR D'UN BAR BRUYANT ET BLINDÉ. ET PUIS, J'AI DÉCOUVERT QUE LA VÉRITÉ ÉTAIT AILLEURS. SOUS LA BRUINE DU MOIS D'AOÛT, AU CŒUR D'UN KOUIGN-AMAN DÉGOULINANT OU DANS UNE EAU TRANSLUCIDE À 15°C. BREF, J'AI DÉMÉNAGÉ EN BRETAGNE. DEPUIS CE JOUR, MON BUT ULTIME EST DE CONVAINCRE MON ENTOURAGE MOQUEUR QUE J'AI BIEN FAIT. ET C'EST AVEC DES ENDROITS COMME LE BAR DES ÎLES, PERCHÉ AU-DESSUS DE LA PLAGE DE TRÉNEZ, QUE J'ACCOMPLIS MON AUGUSTE DESSEIN.

D'abord, on se prend la mer en pleine face.

Je jette un œil à mes deux copains, fraîchement débarqués de la grande ville, celle que j'ai quittée il y a bien longtemps. Silence. Regard au loin. Le terrain est favorable. Mon entreprise de séduction peut commencer. A l'est, l'île de Groix, en face, l'île Percée (modelée d'un blockhaus de toute beauté), au loin l’archipel des Glénan et tout à l'ouest l'île Verte et l'île Raguénez.
Derrière nous, un splendide bus
à deux étages, double-decker pour les
intimes, trône sur le parking de la plage.

C'est notre point de chute. Gwenaëlle et son mari ont lancé ce « resto-roulant » il y a désormais trois ans. Chaque été, le bus se transforme en bar de plage et restaurant de grillades. Les poulets marinés sont cuits dans de grands barbecues d'extérieur, tandis que les plats réunionnais mijotent en cuisine. Les jours de mauvais temps, on peut siroter un rhum à l'étage, dans un salon douillet, doté d'une vue océanique du plus bel effet. Mais aujourd'hui, les dieux sont avec nous. Un Sea Breeze en main, on se cale en terrasse, grand soleil oblige. Et là, j'oublie tout. J'oublie que j'avais un autre truc à faire – endoctriner mes potes. J'oublie même qu'il y a une plage, plus bas, au pied de la falaise. Le ressac couvre la voix de Caro et seules quelques bribes de conversation me parviennent. Une histoire
de crème solaire, je crois. Une brisette bretonne d'à peine 20 nœuds balaie le ciel, tandis que mon Sea Breeze perle silencieusement sur la table. L'après-midi sera douce.

Plage de Trénez, Moëlan sur Mer (29). Ouv. d’avril à sept, mar/dim 11h/23h (sauf jours de tempête)

Retrouvez les chroniques de Manon Liduena :

- La table d'eux, à Guidel
- Ché Luz, à Etel
- Brawcoli, à Lorient
- Labarker, à Locmariaquer

- Le café du port, à Lomener
- Pesk, à Lorient
- Chez Chouchou, à Quimperlé
- Le Mingo's, à Lorient
- Le café de la barre, à Etel

Tu me donnes trop envie

Cette phrase, on l'entend chaque week-end quand on rencontre nos lecteurs...Parce que dans le Mémo Culture qu'ils reçoivent tous les jeudis au petit-déjeuner, on leur transmet notre désir. Notre désir de vibrer, de rire, de soupirer, de rêver, de s'émouvoir et de sortir.

Envie d’avoir envie ?

 

x