Le Café du Port. Tintin à Lomener

Manon Liduena. Janvier 2020

LA PREMIÈRE FOIS QUE J'AI MIS LES PIEDS AU CAFÉ DU PORT, C'ÉTAIT PAR UNE NUIT D'HIVER, IL Y A UNE DIZAINE D'ANNÉES. JE NE CONNAISSAIS PAS LA BRETAGNE, ENCORE MOINS LE PORT DE LOMENER. JE NE SAVAIS MÊME PAS QU'IL ALLAIT TOMBER DES TROMBES D'EAU – C'EST DIRE SI JE NE SAVAIS RIEN.

Dans la rue du Grazu, le vent s'engouffre avec violence, faisant tinter les câbles métalliques des lampadaires. Il est 18h, il fait noir, comme dans une billig. Une seule lumière à l'horizon, que dis-je, un phare, Le Café du Port. En poussant la porte, des visages burinés se tournent vers moi ; un vieux monsieur, casquette enfoncée jusqu'au menton, murmure « Encore un qu'on ne reverra plus ». La porte claque brusquement dans un souffle glacé.

Des rires me font sursauter - un groupe de quarantenaires goguenards se bouscule derrière moi. Et d'un coup, tout s'éclaire. Je ne suis pas sur l'Île Noire – et aucun gorille ne va me dévorer au coin de la rue – je suis à l'intérieur du cœur battant de Lomener et un concert de chants de marins se prépare. Ce soir-là, j'ai découvert que Michel Tonnerre n'était pas une vanne.

Personne ne sait depuis quand Le Café du Port est le café du port. Mario, l'actuel maître des lieux, est là depuis dix ans. Un habitué m'explique que l'arrière-grand-mère d'une de ses amies tenait déjà le café, dans l'temps. C'était même une épicerie/dépôt de pain/tiercé/quarté, etc. Bref, le Café du Port est historique. Et moi, c'est là que je prends l'apéro, quand je me promène sur la jetée de Lomener. Avec son atmosphère chaleureuse, ce bistrot de quartier mène sa barque à la fraîche, préservant son identité forte, tout en réservant un accueil jovial aux estivants de passage. C'est ça que j'aime ici, un karaoké tous les vendredis soirs et des cahouètes pour tout le monde, que l'on vienne là pour la première fois ou pour la centième. Aujourd'hui, j'y bois un chocolat chaud – il fait encore moche et c'est toujours l'hiver – mais je ne suis pas exactement la même qu'il y a dix ans, je sais qui est Michel Tonnerre.

Café du Port – 5 rue du Grazu – Lomener
02 97 78 83 96 – Ouv. Tlj 7h-22h (1h le week-end) –
Vendredis soirs karaoké à partir de 21h.

Retrouvez les chroniques de Manon Liduena dans Sorties de secours :
- La table d'eux, à Guidel
- Ché Luz, à Etel
- Labarker, à Locmariaquer
- Brawcoli, à Lorient
- Pesk, à Lorient
- Chez Chouchou, à Quimperlé
- Le Mingo's, à Lorient
- Le bar des îles, à Moëlan sur mer
- Le café de la barre, à Etel

Tu me donnes trop envie

Cette phrase, on l'entend chaque week-end quand on rencontre nos lecteurs...Parce que dans le Mémo Culture qu'ils reçoivent tous les jeudis au petit-déjeuner, on leur transmet notre désir. Notre désir de vibrer, de rire, de soupirer, de rêver, de s'émouvoir et de sortir.

Envie d’avoir envie ?

 

x